Geoplast Blog

Les 5 meilleures constructions en béton de Pierluigi Nervi

Pier Luigi Nervi était un ingénieur et architecte italien, bien connu pour son utilisation innovante du béton armé.
Au cours de sa carrière, Nervi a emprunté à l’architecture romaine et de la Renaissance tout en appliquant des nervures et des voûtes pour améliorer la force et éliminer les colonnes. Il a combiné la géométrie simple et la préfabrication avec des solutions de conception innovantes.
Voici les 5 constructions en béton les plus importantes et les plus remarquables qu’il a conçues pendant sa vie:

1. La Tour Pirelli à Milan

La Tour Pirelli, également connue sous le nom de « Il Pirellone », est un gratte-ciel de 31 étages et 127 mètres de haut situé à Milan, en Italie. C’était le premier gratte-ciel qui a abandonné la forme habituelle de bloc. Il se caractérise par un squelette structurel, des façades de mur-rideaux et des côtés effilés et, pour sa construction, on a utilisé environ 30,000 m3 de béton. La conception du gratte-ciel a inspiré la construction de plusieurs gratte-ciel du monde, y compris le Pan Am Building à New York

2. Le Siège de l’Unesco à Paris

Le Siège de l’Unesco se compose de trois bâtiments situés sur un site de 7 722 m². Le secrétariat de sept étages, avec son plan en Y, est élevé sur 72 pilotis de cinq mètres de hauteur, formés par Nervi, qui a ainsi gagné le surnom de « Michelangelo du béton armé » dans le quotidien français France Soir. Les façades, par contre, sont traitées différemment selon leur orientation. Beaucoup reconnaissent le siège de l’UNESCO comme une proclamation, dans un bâtiment international représentatif, de la majesté du béton armé que Nervi a toujours cherché.

3. Tour de la Bourse à Montréal, Canada

Tour de la Bourse est un gratte-ciel de 48 étages, 190 mt. élevé, situé à Montréal. Lorsqu’elle a été achevée en 1964, la tour était le bâtiment le plus grand au Canada, un titre qu’il a détenu jusqu’à ce qu’il a été dépassé par le Toronto-Dominion Center en 1967. En exposant le cadre sur la façade, Nervi s’est diversifié et conféré une hiérarchie sur les éléments. La Tour, enveloppée par une façade légère et continuelle en verre et en aluminium, est dominée par la présence incisive des colonnes qui s’élèvent à chaque coin et par la géométrie complexe de son volume, simultanément ondulée et effilée.

4. Cathédrale Sainte-Marie, San Francisco

La Cathédrale Saint-Marie de l’Assomption, également connue sous le nom de Cathédrale Sainte-Marie, est l’église principale de l’archidiocèse catholique romain de San Francisco. Son toit de selle est composé de huit segments de paraboloïdes hyperboliques, de telle sorte que la section transversale horizontale inférieure du toit est un carré et la section transversale supérieure est une croix. Le design rappelle la cathédrale Sainte-Marie à Tokyo, qui a été construite plus tôt dans la décennie. Mesurant 77,7 mètres carrés, la cathédrale s’élève à 57,9 mètres de haut et est couronnée par une croix d’or de 16,7 mètres.

5. Ambassade d’Italie à Brasilia

L’Ambassade d’Italie à Brasilia est articulée dans le volume principal, qui comprend la chancellerie et la résidence de l’ambassadeur, et dans le deuxième volume, avec un plan en forme de croix, qui comprend les logements du personnel. Typique du travail de Nervi, le bloc principal avec sa forme complète, impossible à répéter ou à modifier, comporte une double symétrie et est configuré comme un «Palazzo», transfiguré de manière moderniste par l’énergie structurale du béton armé et les qualités expressives de ses surfaces exposées. L’élément structurel cardinal est le tétrapode, une colonne octogonale qui s’ouvre avec quatre bras. Ce type de configuration confirme l’habitude de Nervi, typique de toute l’architecture italienne d’après-guerre, de concevoir des formes structurelles finies, contrairement à toute tentative de normalisation.